Deuxième journée du procès de Miguel Bolduc

Courtoisie ministère de la Justice

Le procès de Miguel Bolduc s’est poursuivi mardi au Palais de justice de Thetford.

Selon le journal Le Soleil, l’accusé a reconnu avoir échangé des messages sur Snapchat avec deux amies juste avant la collision mortelle, le 21 janvier 2017. Il affirme avoir échangé des messages alors qu’il était arrêté à une lumière rouge et quand sa voiture était en mouvement après le feu vert mais jamais au moment de l’impact.

Le lendemain, il a compris pourquoi sa voiture avait dévié juste avant l’impact, ayant pris un fixe sur le bouton de la radio.

Un sergent spécialisé en extraction de données informatiques à la Sûreté du Québec a présenté un relevé des échanges Snapchat de Miguel Bolduc le soir de la collision.

L’avocat de la défense a indiqué que le recoupement suggéré entre les heures d’utilisation de Snapchat et le moment de la collision ne voulait pas dire que son client tenait son téléphone quand il a happé Danick Lachance. Les moments où il a manipulé son iPhone totalisent seulement quelques secondes selon lui.