Grève générale au Maxi de Lac-Mégantic

Courtoisie

Un conflit de travail a éclaté vendredi au supermarché Maxi de Lac-Mégantic. Les quelques 70 salariés affiliés au Syndicat des salariés de marchés d’alimentation de la MRC du Granit (CSD) ont déclenché une grève générale illimité.

Les employés ont rejeté dans une très forte proportion de 95% la dernière offre de la partie patronale, Loblaws.

Selon le syndicat, les salaires sont au cœur du litige alors que l’employeur proposait une bonification d’environ 2% dans un fort contexte inflationniste.

« Pour nous, offrir des augmentations de 2 % à 2,25 % en 2022, avec la hausse de l’inflation et la rareté de main-d’œuvre que nous connaissons, équivaut en réalité à une baisse salariale en plus d’être un flagrant manque de respect de la direction à l’endroit de ses salariés », résume Bernard Cournoyer, conseiller syndical à la CSD.

Présentement, les salariés du Maxi de Lac-Mégantic gagnent majoritairement entre 14,48 $ et 16,31 $.

« On est à même de constater que Maxi a augmenté le prix de vente de ses produits, et continue de le faire, de manière importante, voir nettement au-dessus de l’inflation. C’est d’autant plus insultant pour les travailleuses et les travailleurs, lorsqu’on réalise que le grand patron de Loblaws a vu son salaire augmenter de 2 millions de dollars en 2021, pour atteindre 5,4 millions, soit environ 54 % d’augmentation. On est bien loin du 2,25 %. », conclut M. Cournoyer.