La CNESST modifie les valeurs d’expositions admissibles de l’amiante dans l’air

Arsenal Media

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a modifié le Règlement sur la santé et la sécurité du travail et son Code de sécurité pour les travaux de construction.

Les modifications réglementaires visent une harmonisation nord-américaine des valeurs d’exposition admissibles ainsi que la diminution du taux d’empoussièrement dans les chantiers de construction où ont lieu des travaux susceptibles d’occasionner des poussières d’amiante.

Depuis plusieurs années, la norme d’exposition est établie à 0,1 % dans un matériau ou un produit contenant de l’amiante, qu’il soit dans un bâtiment industriel, commercial, public ou résidentiel.  La CNESST a souhaité aller plus loin et a adopté une norme d’exposition visant l’abaissement à 0,1 fibre/cm3 de la concentration de l’amiante dans l’air.

L’adoption de cette norme s’inscrit dans le positionnement du BAPE, qui recommande une valeur limite d’exposition à 0,1 fibre/cm3, et ce, pour tous les types de fibres d’amiante.