Le SEA dénonce les négociations en éducation

Gracieuseté

Le Syndicat de l’enseignement de L’Amiante dénonce les négociations avec le gouvernement Legault.

Le Syndicat affilié à la CSQ affirme, que ce soit avec le méprisant dépôt des demandes patronales ou avec l’inacceptable bâillon sur le projet de loi no 40, les enseignantes et enseignants du Québec ont découvert le vrai visage de François Legault et de Jean-François Roberge.

Les deux élus ont fait l’objet d’une caricature dans les journaux jeudi matin, caricature qui se retrouve sur des banderoles installées dans chaque région du Québec.

Le président du Syndicat de l’enseignement de L’Amiante, Francis Jacob, indique que ministre Roberge affirmait vouloir réduire leur tâche trop lourde et trop complexe.

Or, les demandes patronales feraient exactement le contraire de ce qui avait été annoncé selon lui. Comme les masques sont tombés, il se demande maintenant s’ils seront également bâillonnés durant les négociations.