Les élus régionaux se sentent ignorés par le gouvernement du Québec

Arsenal Media

Les élus de la MRC des Appalaches se disent ignorés par le gouvernement du Québec dans le dossier de la gestion de l’amiante et des résidus miniers.

Par la voie d’un communiqué publié ce mardi, les élus de la MRC interpellent le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques afin que soit mis en place un processus de concertation des acteurs locaux pour assurer la cohérence des orientations ministérielles avec la réalité vécue sur le plan régional.

Cette sortie publique des élus régionaux survient près d’un an après le dépôt du rapport final du BAPE sur le sujet.  Pour le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, ce manque de consultation démontre un manque de leadership.  « L’absence de leadership dans ce dossier devient intenable : dix mois après la publication du rapport, les élus de la région sont complètement dans le brouillard quant aux éventuelles orientations gouvernementales, alors que cette incertitude fait exploser le coût des travaux de génie civil, en plus de mettre en péril des opportunités de développement économique pour le Québec tout entier ».

La MRC des Appalaches soutient qu’il y a urgence d’agir considérant que la gestion de l’amiante et des résidus miniers représente un défi de taille au quotidien pour plusieurs municipalités des régions de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie qui sont concernées par les résidus amiantés sans oublier les pertes sur le plan de la valorisation économique.