Moyens de pression et grève dans la mire au Cégep de Thetford

Gracieuseté

Le Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Thetford durcit le ton.

Le 18 février dernier, l’exécutif syndical du Syndicat avait interpellé par écrit Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac, afin qu’elle fasse entendre la voix de ses membres auprès des décideurs. La demande était d’inviter le gouvernement à négocier de bonne foi un contrat de travail juste et équitable.

En l’absence de toute réaction à cette invitation, et réunis en assemblée virtuelle le 24 février dernier, les membres du SEECT ont voté unanimement une proposition visant à intensifier les moyens de pression en milieu de travail, tout en tenant compte de la situation sanitaire, et à planifier la grève au moment opportun, si nécessaire.

Sans contrat de travail depuis bientôt un an, les enseignantes et les enseignants du Cégep de Thetford exigent désormais que les choses bougent.